Non classé

Développer le sentiment d’appartenance

Se sentir appartenir à son groupe de pair, à sa famille, à son quartier, avoir sa place dans le monde et dans l’univers est fondateur pour tout être humain. Le sentiment d’appartenance pleinement vécu, dans le respect de soi et de l’autre permet à chacun de se sentir légitime dans le groupe, dans l’assurance de pouvoir compter sur et pour le groupe. Cela contribue à apaiser les relations, permet de développer la coopération, l’entraide, l’intégration des enfants différents, en difficultés scolaires ou dans la relation aux autres. 

C’est ce que je  développe dans cette vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=mOv_dXJVI8M&t=4s

Vous trouverez dans notre ouvrage les fiches qui permettent de mettre cela en oeuvre grâce aux outils que nous proposons. Le blason, la “toile d’araignée” sont des outils possibles,   il en existe d’autres et vous en inventerez surement ! 

blason

Le Blason, réalisé par “La classe des vampires” !

 

Lors du congrès de la Fnaren, nous pratiquons l’exercice de “la Toile d’araignée” en atelier. Nous formons la toile en lançant la pelote de laine.

 

toile d'araignée fnaren

Puis , nous la déposons au sol, tranquillement. Le temps est au ressenti et à la réflexion sur ce que cet exercice met en mouvement en nous.

toile d'araignée au sol

Chacune, chacun coupe ensuite un brin de laine, qui restera notre lien à ce travail en groupe. Se relier, se délier, s’allier , voici les mouvements vivants de la relation.

 

Un enfant et son grand père

Un jour, un enfant va voir son grand-père considéré comme le vieux sage du village.
Il lui demande:” Dis-moi, grand-père, qu’est-ce qu’un homme?”

Son grand-père lui parle alors de territoires immenses, connus et inconnus, des loups qu’on y trouve. Il lui raconte le loup noir, sombre, manipulateur, envieux, colérique, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat contre les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue.

Il lui raconte aussi, le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protége les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.

Puis il lui dit:” Tu vois, l’homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui-même un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s’affronter.”

L’enfant réfléchit et lui demande:”Et lequel gagne, grand-père?”

Alors le vieux lui répond doucement:” Celui qui gagne, c’est celui que tu nourris.”

Sagesse indienne dans Inexploré n°28, p.24, revue pleine de ressources de l’Inrees

L’excitation d’un enfant

DSCN1593
Il n’arrête pas. De bouger, de se lever, ne finit rien, partout et nulle part! Qu’est ce qu’il a cet enfant a être aussi excité? Les enfants d’aujourd’hui sont happés par l’extérieur. Leur sensibilité  et curiosité naturelle sont en alerte 24h sur 24. Ils se coupent d’eux, se perdent, s’exilent. Leurs facultés adaptatives les poussent à répondre en réaction à leur environnement; pour plaire, pour se sentir exister à l’extérieur, pour les autres. L’excitation est là.  (suite…)